Toiture en shingle

Sommaire

Les toitures protègent et habillent le bâtiment qu'elles recouvrent. Le choix de la couverture dépend des préférences de chacun et des contraintes architecturales locales. Différents matériaux permettent en effet de couvrir un toit : tuiles de terre cuite, de béton, tuiles métalliques, ardoise, bois, shingle, lauze, verre, polycarbonate, acier, zinc, PVC, fibrociment, chaume.

Le toit en shingle est particulièrement adapté aux petits bâtiments, comme un garage, un abri de jardin, etc.

 

 

Composition d'une toiture en shingle

Originaire des États-Unis, le shingle est composé d'une feuille de feutre asphalté ou bitumé renforcée de fibres de verre. La fibre de verre lui donne une certaine rigidité qui donne l'aspect, une fois posé, d'un toit d'ardoise.

Le shingle est coloré par des granulés minéraux. Ces coloris sont disponibles en :

  • vert ;
  • rouge ;
  • noir ;
  • gris ;
  • jaune, etc.

Avantages de la toiture en shingle

La toiture en shingle présente de nombreux avantages, mais quelques uns de ses aspects peuvent rebuter certains bricoleurs.

Le tableau ci-dessous vous donnera les caractéristiques du shingle pour vous aider à faire votre choix :

Avantages du shingle Inconvénients du shingle
  • Esthétique : nombreux coloris disponibles.
  • Adapté à toutes les pentes : le shingle peut se poser sur une toiture très peu pentue (un minimum de 20 % est cependant requis).
  • Pose rapide et facile.
  • Excellente résistance face au feu.
  • Peu cher : une toiture en shingle revient à 10 à 15 € le m².
  • Durée de vie assez courte : une toiture en shingle doit être refaite tous les 25 ans environ.
  • Aucune isolation.
  • Fragile lorsqu'il n'est pas bien tendu :
    • il se rétracte face en cas de gel ;
    • il ondule sous la chaleur.

Le shingle n'est par conséquent pas vraiemnt adapté pour la couverture d'une habitation principale, mais il est parfait pour couvrir les garages, abris de jardin, etc.

Pose d'une toiture en shingle

Le shingle est très facile à mettre en place. Il existe deux types de pose :

  • Pose « à l'américaine » : le shingle est agrafé ou cloué directement sur les panneaux de bois agglomérés, précédemment recouverts d'un tissu de feutre étanche.
  • Pose « à la française » : le shingle est posé sur des liteaux avec des crochets. Cette méthode est moins rapide puisqu'elle nécessite l'installation d'une isolation thermique en sous toiture.

À noter : il est conseillé d'éviter la pose à la colle, car il serait alors beaucoup plus difficile de réparer les accrocs ou autres déchirures pouvant survenir.

Lire l'article

Aussi dans la rubrique :

Choisir la couverture de son toit

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider