Génoise de toiture

Sommaire

La génoise de toiture est une forme architecturale de corniche d’avant-toit, typiquement méditerranéenne, Elle est composée d’une, deux, trois ou plus rarement quatre ou cinq rangées de tuiles canal, disposées sous le bord extérieur de la couverture.

Ce montage, du plus bel effet esthétique, offre l’aspect de tuiles superposées surplombant le vide. Elles n’ont, le plus souvent, aucune fonction porteuse, mais sont simplement collées sur une partie de l’épaisseur du mur. Les sablières supportant les chevrons sont posées sur le mur, derrière la génoise. Découvrons ensemble cet ornement indissociable de l’architecture provençale.

Génoise de toiture : bel ornement, mais pas seulement !

Au-delà de la signature architecturale, la génoise a une importante utilité technique. En débordant largement les tuiles d’égout du mur, elle évite les ruissellements d’eau pluviale qui dégradent rapidement les façades et favorisent l’insalubrité des locaux.

Dans un pays où la pluie est rare mais souvent violente, elle est une alternative élégante aux gouttières qui, en s’engorgeant, deviennent inopérantes, pourrissant les planches de rive et les chevrons. Cet avant-toit fermé interdit également aux oiseaux et rongeurs de se faufiler sous la toiture.

À noter : pour l’anecdote, la génoise de toit avait aussi, jusqu’à la Révolution, une fonction sociale. Seuls les nobles possédaient le privilège d’en orner leur toit sur plus de 2 rangs. Certains hôtels particuliers étaient ainsi flanqués de cinq rangs de génoises, pour souligner, sans ambiguïté, l’importance du personnage qui y demeurait. Les bourgeois devaient se contenter de 2 rangs et les gens modestes laissaient apparents les chevrons supportant les débords de toit.

New call-to-action

Dimensions de la génoise de toit

Progressivement, ce style architectural a largement débordé l’Italie et le pays provençal. On le rencontre couramment dans tout le Sud de la France, mais aussi en Espagne et jusqu’au Portugal. Confronté, au cours de cette large diffusion à de nombreuses influences, il s’est enrichi d’une grande variété de formes.

Principales formes de génoise de toiture

Il y a deux principales formes de génoise :

  • La génoise simple, dans laquelle les tuiles sont maçonnées directement les unes sur les autres. Les tuiles sont disposées en quinconce, les bords du rang supérieur reposant sur le faîte de l’arrondi des tuiles du rang en dessous.
  • La génoise sur pare-feuille : version améliorée de la précédente, elle reçoit en plus, un pare-feuille entre chaque rang de tuile. Pour mémoire, le pare-feuille est une brique plate de 2,5 à 5 cm d’épaisseur, posée à plat et débordant légèrement du mur fini.

Dimensions types d’une génoise de toiture sur pare-feuille

De bas en haut, une génoise type est constituée :

  • D’un pare-feuille scellé à plat sur le mur, qu’il déborde de 3 à 5 cm.
  • D’une couche de tuiles canal, scellée sur le pare-feuille et le débordant de 11 à 13 cm. Le mortier est arasé à la verticale du pare-feuille, bouchant entièrement les parties vides.
  • L’ensemble peut être surmonté d’une ou plusieurs couches identiques à la première, jusqu’à arriver au nombre de rangs désirés. Le rang supérieur est constitué par les tuiles de couverture.

Ainsi, une génoise à 3 rangs ménage un débordement de toiture de 40 à 55 cm.

Remarque : la génoise est quelquefois surplombée d’une gouttière recevant les eaux pluviales. Elle n’a alors, à l’instar des corniches, qu’un rôle ornemental.

Génoises de toiture préfabriquées

Près de certains sites classés, la réglementation impose la construction de génoises sur les bâtiments neufs.

Pour réduire les temps de pose, les industriels ont mis au point des modules de différentes longueurs. Ils comprennent 1 ou 2 rangs de génoises et intègrent quelquefois le coffrage de chaînage supérieur.

Bon à savoir : chaque fabricant propose son propre style, voire un panel de formes et de prix de génoise. N'hésitez pas à comparer les catalogues.

Génoise de toiture : qu'en est-il du prix ?

Le prix de revient d’une génoise de toit est proportionnel à la longueur de l’ouvrage, à sa forme (notamment en présence d’angles et de pare-feuilles) et au nombre de rangs de tuiles.

Construire une génoise traditionnelle est un travail long qui nécessite la fabrication de structures éphémères (échafaudages et coffrages). Le plus gros poste du devis est donc constitué de main-d’œuvre.

Remarque : la situation est totalement inversée dans le cas de génoise préfabriquée. Les modules sont montés rapidement, mais la fourniture est plus onéreuse.

Une solution économique consiste à utiliser des tuiles génoises doubles d’une largeur d’environ 40 cm de largeur que l’on trouve chez les marchands de matériaux :

  • chaque fabricant dispose de ce genre de produit pour moins de 5 € TTC l’unité ;

un pare-feuille de 20 cm de largeur en 2,5 cm d’épaisseur coûte moins de 2 € TTC l’unité.

Pour une génoise de ce type à deux rangs, sur pare-feuilles, comptez entre 100 et 150 € le ml, pose incluse.

Pour en savoir plus :

  • Protectrice, étanche, isolante, esthétique, la toiture doit être bien choisie et bien construite. Pour cela, consultez notre guide de la toiture, téléchargeable gratuitement.
  • Les travaux de toiture répondent à des règles nationales, comme une déclaration de travaux préalable auprès de la mairie.
  • Matériaux de toiture : description de tous les éléments, de leurs propriétés et qualités.

 

Ces pros peuvent vous aider