Toiture froide

Sommaire

Il existe différents systèmes de toitures avec un procédé d'isolation dédié, notamment pour les toits plats ou légèrement pentus. La toiture froide est l'un d'eux.

 

 

Qu’est-ce qu’une toiture froide ?

Définition de la toiture froide

Une toiture froide désigne une toiture dont l’isolant est placé sous le support d’étanchéité, séparé par une lame d’air ventilée avec l’air extérieur.

Autrefois couramment utilisé, ce système se fait plus rare de nos jours. En effet, la lame d’air ventile l’air de l’extérieur vers l’intérieur et peut causer des problèmes de condensation.

Le support d’étanchéité est souvent plus froid que l’air ventilé situé en dessous. Cela a pour effet de créer de la vapeur d’eau qui se condense et, à terme, altère l’étanchéité, l’isolation et les matériaux du toit.

Composition de la toiture froide

La toiture froide se compose d’une dalle (la partie visible), d’un support d’étanchéité, d’un espace constituant une lame d’air, d’une couche d’isolation, d’un pare-vapeur et d’un plafond.

Cette structure fait que la ventilation créée par la lame d’air est faible, d’où les risques de condensation avec une toiture plate.

Autre risque : l’apparition de fissures dans les structures portantes de la dalle de toiture sous l’effet des variations de température entre les périodes froides et les périodes chaudes.

Quelle est la différence entre toiture froide et toiture chaude ?

La toiture chaude ne présente pas de lame d’air entre les différentes couches. Ainsi, la différence entre toiture froide et toiture chaude relève de la présence ou de l’absence de ventilation à l’intérieur de la toiture d’une habitation.

Les deux toitures sont très similaires. L’esthétique n’entre donc pas en ligne de compte dans le choix de l’une ou de l’autre.

Bon à savoir : désormais, c’est la toiture chaude qui est privilégiée. Le toit est plus compact et dispose d’un pare-vapeur, qui protège de toute moisissure ou effet de condensation.

Dans quel cas opter pour une toiture froide ?

Toiture froide et ventilation

Une toiture froide ne peut être envisagée qu’avec une installation que l’on peut ventiler. En outre, il faut être sûr que les orifices de ventilation ont les dimensions requises.

À l’inverse, la toiture chaude est la meilleure option pour une toiture dont la forme ne permet pas la ventilation.

Le choix entre toiture chaude et toiture froide doit donc se baser sur la possibilité d’une bonne gestion de l’étanchéité de l’air et du pare-vapeur et d’une bonne ventilation. Il faut aussi préciser qu’une pente minimum de 2 cm/m est nécessaire pour une toiture chaude.

Conseil pour une toiture froide

Il est possible de transformer une toiture froide en toiture chaude pour plus de performance.

De tels travaux permettront de refaire l’isolation pour éviter les 30 % de perte de chaleur par le toit et faire des économies d’énergie.

Bon à savoir : en France, ce type de toiture est interdit dans des locaux à forte et très forte hygrométrie.

Ces pros peuvent vous aider