Toiture chaude

Sommaire

La toiture "chaude" désigne une toiture plate dont l'isolant est posé sur le support sans lame d'air ventilée entre les différentes couches.

L'isolant est recouvert par la membrane d'étanchéité et par une protection. Les normes DTU indiquent les conditions de mise en œuvre en fonction de l'élément porteur, de sa pente, de son accessibilité ou non, et des conditions climatiques. Passons en revue tous ces éléments.

 

 

Composition de la toiture chaude

La toiture chaude est constituée de plusieurs couches assurant une fonction différente : l'élément porteur, le pare-vapeur, l'isolant thermique, l'étanchéité et la protection.

Structure porteuse : quels matériaux ?

Le support peut être réalisé :

  • en maçonnerie : béton armé (selon NF DTU 43.1, NF DTU 20.12, les Avis Techniques ou les Documents Techniques d'Application) ;
  • en tôles d'acier nervurées (mise en œuvre effectuée selon la norme DTU 43.3, les Avis Techniques ou les Documents Techniques d'Application) ;
  • en bois (mise en œuvre selon la norme DTU 43.4, les Avis Techniques ou les Documents Techniques d'Application).

Pare-vapeur : le côté chaud de l'isolant

Le pare-vapeur permet d'éviter la formation de condensation. Son rôle principal est d'éviter la migration de la vapeur d'eau vers la partie supérieure de l'isolant, plus froide.

Placé du côté chaud de l'isolant, il améliore l'étanchéité à l'air.

Remarque : le pare-vapeur peut être en rouleau ou en bitume chaud coulé en place.

Isolation thermique : elle protège l'ouvrage

Constituée de plastique alvéolaire, d'isolant minéral ou cellulosique, l’isolation thermique mise en œuvre au-dessus de l’élément porteur est une solution qui assure une bonne pérennité de l’ouvrage.

Bon à savoir : elle permet de protéger la construction contre les chocs thermiques et offre les avantages d'une isolation par l'extérieur (limitation des ponts thermiques).

Selon la destination de la toiture (accessible pour entretien, accessible aux piétons ou aux véhicules), à chaque utilisation de la toiture plate est associée une classe de compressivité de l'isolant (A, B, C ou D).

Étanchéité : au-dessus de l'isolant

L'étanchéité peut être assurée au moyen de :

  • feuilles en bitume oxydé, en bitume modifié par polymère, en polymère ;
  • matériaux coulés en place (asphalte ou systèmes d'étanchéité liquide dits "Sel", composés de résines).

À noter : le système de liaisonnement entre l'étanchéité et l'isolant peut être adhérent, semi-adhérent ou posé en indépendance selon le type de liaison.

Toiture chaude : la partie visible du système

L'étanchéité est complétée par la protection rapportée contre les chocs, les agressions mécaniques et climatiques (grêle, UV, etc.). Il s'agit de la partie visible de la toiture-terrasse.

Plusieurs types de protection sont possibles :

  • Une étanchéité auto-protégée : elle comporte une couche de protection réalisée en usine, qui peut être métallique (revêtements gaufrés). Ce type de revêtement est réservé aux terrasses inaccessibles.
  • Une protection lourde, qui doit être mise en œuvre tout de suite après la pose du revêtement d'étanchéité. Cette protection peut être :
    • "meuble" : constituée d'une couche de gravillons de 4 à 6 cm d'épaisseur et destinée aux toitures-terrasse inaccessibles, elle est à éviter en site venteux ;
    • "dure" : destinée aux toitures-terrasse accessibles, elle est le plus souvent composée de dalles en béton armé, de pavés posés sur un lit de sable ou de dalles sur plots.

Pour en savoir plus :

  • Pour tout savoir sur le bitume de toiture, les avantages, les inconvénients, les types de bitume, consultez notre site.
  • La couche supérieure de la toiture peut prendre de différentes formes et être couverte de différents matériaux. On vous dit tout sur les matériaux de toiture.
  • Une solution possible : la toiture en acier. Informez-vous sur son usage, ses avantages et ses inconvénients, les conseils de pose, les prix.

Ces pros peuvent vous aider