Pan de toit

Sommaire

Le pan de toit est le plan représenté par un versant d’une toiture. Lors des projets de construction ou de rénovation, la forme du toit impacte l’esthétique globale. Il faut donc la penser selon les goûts de chacun et les propriétés de chaque type de toit.

 

 

Nombre de pans : entre souhait et besoin

Si la forme du toit relève d’abord de la vision globale du projet architectural, elle correspond parfois aussi à des obligations.

L’esthétique du toit

L'esthétique va varier selon plusieurs critères, entre autres : l’orientation de la maison, le nombre de pans, la pente de chaque pan, les dimensions de chaque pan, les matériaux utilisés et le type de débord.

La position des voies d’accès à la maison depuis l’extérieur permet également de varier le point de vue depuis le sol et de mettre en lumière certaines zones du toit ou d’en dissimuler d’autres. Les différentes formes de toiture permettent de traiter toutes les envies architecturales.

Les aspects techniques de la toiture

Le toit d’un bâtiment est constitué par une structure porteuse (charpente ou dalle) et par un élément de recouvrement de cette structure.

La structure dispose de propriétés de résistance à la charge. Elle doit en effet supporter son propre poids, le poids de la couverture, les surcharges climatiques (comme la neige) et les charges liées à l’exploitation (entre autres l’entretien). Elle transmet ces charges aux murs porteurs, qui les transmettent aux fondations. La couverture vient ensuite recouvrir la structure porteuse.

Le nombre des pans, la forme des pans, les débords sont donc fonction des conditions climatiques propres au lieu d’implantation du bâtiment. Ils dépendent aussi des possibilités techniques offertes par la structure porteuse (rapport longueur/section/résistance/poids propre). Il convient donc d’avoir une vision synthétique des choix possibles.

Pans et résistance aux effets du climat

La pente permet à la neige et à l'eau de s'écouler facilement. Pour les régions de forte pluie et de neige, le pan situé sous les vents dominants devra être dimensionné en conséquence.

Par contre, il est préférable qu’il n’offre pas une trop grande prise au vent. Dans les régions de forts vents, on évitera donc que le pan concerné soit d’une surface importante.

Poids propre du pan

Une toiture monopente située sur une surface de bâti large nécessite de grandes portées, donc des sections de bois de charpente importants pour éviter le fléchissement. Le poids propre de la structure s’en ressentira.

S'il y a plusieurs pans mais qu’un seul est dominant, le même type de remarque s’applique.

L’aspect visuel des pans de couverture

Chaque architecte ou porteur du projet de construction a ses goûts en la matière, mais la mairie du lieu de construction aura également sa propre vision. La maison devra s’intégrer dans un ensemble vaste de constructions différentes, tout en présentant une certaine harmonie avec les autres. Les règlements locaux ou nationaux limitent parfois la créativité  des concepteurs. C’est donc d’abord avec leurs services techniques qu’il faut envisager les possibilités offertes.

Le besoin en aménagement des surfaces habitables

C’est également un critère important. Selon la disposition, le nombre, la pente et la surface des pans, l’espace sous la toiture pourra être plus ou moins bien aménageable. Pas toujours facile d’avoir des placards en bas de pente qui nécessite de se casser en deux pour ranger... Dans tous les cas, prenez le temps de penser vos pans de toit selon tous ces critères. À vos crayons !

Coût de la toiture selon le nombre de pans

La toiture à deux pans, avec deux pans similaires, est réputée être la moins coûteuse. Il faudra par contre un peu plus de maçonnerie pour former les pignons.

Les toits présentant plusieurs pans, pour rester étanches, doivent être traités avec soin au niveau du raccordement de chaque pan avec le pan voisin. Qu’on soit en présence d’une saillie (faîtage, arêtier) ou d’un angle rentrant, il faut utiliser des dispositifs complémentaires d’étanchéité : ils ont un prix.

Un toit complexe nécessite aussi une charpente complexe. Si vous choisissez l’autoréalisation, soyez très prudent sur les compétences que vous êtes sûr de pouvoir mettre en œuvre.

Ces pros peuvent vous aider