Toiture escamotable

Sommaire

Qu’il s’agisse d’une toiture ouvrante, coulissante, amovible ou repliable, la toiture escamotable permet d’ouvrir partiellement ou complètement un ciel de toit afin de moduler la lumière et la chaleur à tout instant de la journée. Si fréquente dans les restaurants, les bars et sur les terrasses des établissements, elle se répand aujourd'hui largement sur les vérandas, terrasses et pergolas de nos maisons.

 

 

Qu'est-ce qu'une toiture escamotable ?

Principe

Le principe d’une toiture escamotable est de disposer d’un espace pouvant être entièrement ou partiellement couvert et découvert à volonté. Ouvrir le ciel de toit pour profiter du soleil puis pouvoir le refermer facilement pour créer de l’ombre ou un abri au vent et à la pluie, c’est ce que propose ce type de toiture, qui peut être transparente ou opaque, voire transparente puis opacifiée selon les besoins et en fonction de la météo.

Intérêt

L’intérêt de la toiture escamotable est d’abord apparu dans les bars et les restaurants, qui ont besoin de pouvoir couvrir et découvrir leur terrasse ou leurs extensions au rythme des saisons. Créer une salle fermée l’hiver puis l’exposer au soleil aux beaux jours permet aux établissements de moduler des espaces et donc de les utiliser toute l’année, sans jamais avoir à fermer une salle et limiter leur activité.

Pour les particuliers, la toiture escamotable est d’abord apparue comme un constituant des vérandas bioclimatiques avant de s’étendre à quasiment toutes les terrasses, vérandas et pergolas.

Les différents modèles de toiture escamotable

Quel matériau privilégier ?

C’est d’abord en fonction du matériau de la couverture que l’on peut définir le type de couverture escamotable :

  • le verre, y compris en double et triple vitrage, permet de réaliser des toitures escamotables coulissantes dont chaque pan viendra recouvrir le précédent jusqu’à ouverture complète. Avec tous les traitements qu’il peut recevoir (teinté, athermique, réfléchissant…), le verre permet d’obtenir la meilleure isolation possible (thermique, phonique, visuelle), mais nécessite une structure porteuse résistant au poids de vitrages épais ;
  • le polycarbonate est aussi transparent que le verre et presque aussi rigide que lui, mais bien plus léger. Les toitures escamotables en polycarbonate fonctionnent avec des pans coulissants comme les toitures en verre, mais avec des contraintes de charge bien moins importantes. Comme le verre, le polycarbonate d’une toiture coulissante peut être teinté ou traité selon les besoins ;
  • l’aluminium et les composites permettent de confectionner des toitures coulissantes opaques ayant un excellent pouvoir d’isolation thermique. Pas très lourds à supporter, ces matériaux ont comme désavantage par rapport au verre et au polycarbonate de devoir ouvrir la toiture coulissante pour profiter de la lumière et de la chaleur du soleil ;
  • les toiles sont surtout employées sur les vérandas ; la souplesse du matériau, qui s'enroule ou se plie, ne réclame que des structures porteuses assez légères. En contrepartie, sans protection, les toiles exposées au soleil et aux intempéries sont plus sensibles au vent et au vieillissement (champignons, moisissures…).

Bon à savoir : la plupart des toitures escamotables, et surtout celles en verre et en polycarbonate, peuvent recevoir en complément un store de véranda qui modulera le degré d’ombrage lorsque la toiture escamotable reste fermée.

Remarque : il existe des vérandas bioclimatiques qui utilisent des matériaux opaques (aluminium, composite ou bois) pour leur couverture, mais sous la forme de volets pivotants et non de panneaux coulissants. Les volets qui agissent comme des persiennes permettent de moduler l’ensoleillement intérieur en suivant la course du soleil (automatiquement pour certains équipements).

Manuelle ou motorisée ?

Par la suite, et en fonction du matériau de couverture, on distingue principalement les toitures escamotables manuelles qui se manœuvrent grâce à des manivelles, et celles motorisées, qui sont actionnées par un simple interrupteur comme un volet roulant motorisé, voire automatisées et préréglées selon des paramètres définis en termes d’exposition, de luminosité et de vent.

Installer une toiture escamotable

Comment faire ?

En général, les toitures escamotables sont posées sur des profilés multi-rails en aluminium. L’emploi de l’aluminium pour la confection des profilés permet d’obtenir une grande résistance (charge et durabilité) avec un poids modéré, ainsi que l’insensibilité du matériau à la corrosion. Toutefois, il faut d’abord s’assurer que les supports de la couverture (piliers, montants, murs) seront à même de supporter la charge imposée par les panneaux, notamment en cas de toiture coulissante en verre.

Bon à savoir : outre les profilés de la structure permettant le coulissement des panneaux d’une toiture escamotable, il faut s’assurer de la réalisation des systèmes de canalisation et de collecte de l’eau de pluie.

Recourir à un professionnel

L’étude du plan de pose, la découpe des profilés et leur installation doivent être réalisées par un professionnel qui engagera sa responsabilité et son obligation de résultat en bon fonctionnement durant des années.

Hormis pour les toitures escamotables en toile légère, il est déconseillé de se passer de la responsabilité civile de l’installateur en cas de rupture et de chute de la couverture, surtout lorsque la toiture escamotable est posée sur un lieu recevant du public.

Acheter ou faire poser une toiture escamotable

À moins de s’orienter vers une pergola bioclimatique souvent vendue en kit aussi bien sur les sites internet que dans les magasins d’aménagement de la maison et du jardin, il est nécessaire de trouver un concepteur ou un installateur de véranda pour faire poser une toiture escamotable.

Coût d'une pergola bioclimatique

Il est certain que la pergola bioclimatique est la moins onéreuse des toitures coulissantes, mais bien souvent, son ciel de toit n’est pas totalement étanche : il s'agit d'un aménagement de jardin, non une couverture permanente. On trouve des pergolas bioclimatiques à partir de 200 € en toile et de 2 000 € jusqu’à plus de 20 000 € en aluminium.

Coût des autres toitures escamotables

Pour la toiture escamotable en verre, en polycarbonate, en aluminium ou en composite, il faut compter le prix du matériau de couverture (à partir de 10 € environ le m² pour du polycarbonate, 100 € le m² pour du verre), auquel on ajoute les profilés, le mécanisme et l’éventuelle motorisation.

Selon qu’il s’agit de couvrir un patio (murs porteurs sur les 4 côtés) ou de confectionner des piliers et renforts (cas des terrasses et vérandas), le prix de la structure sera plus ou moins élevé. Dans tous les cas, seule la comparaison de plusieurs devis permettra de se faire une juste idée du prix selon chaque type de couverture escamotable proposé par l’installateur.

Bon à savoir : attention aux devis en ligne effectués sans visite sur site par le fabricant de toiture escamotable. L’absence de vérification in situ peut entraîner des frais importants pour des équipements complémentaires, notamment ceux indispensables à la sécurité.

Ces pros peuvent vous aider