DTU 43.5

Sommaire

Dans chaque domaine du bâtiment, que ce soit en construction ou en rénovation, les bonnes pratiques de chaque corps de métiers ou « règles de l’art » sont spécifiées par un DTU (document technique unifié) élaboré par le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB). Bien souvent un DTU donne ensuite lieu à l'établissement d'une norme française (NF) délivrée par l'AFNOR que tout professionnel doit appliquer. Le DTU 43.5 concerne la réfection des étanchéités des toitures, qu’il s’agisse de toits terrasses (toits plats) ou de toits inclinés.

Qu'est-ce qu'un DTU ?

Le DTU est au départ un cahier type des clauses techniques applicables contractuellement lors de la passation de marchés de travaux dans le domaine du bâtiment. Le DTU voit sa principale application dans la facilitation des opérations de passation de contrats entre maîtres d’ouvrage et maîtres d’œuvre, donneurs d’ordre de travaux et exécutants, mais de plus entre interactions de corps de métiers différents sur un même chantier.

De quoi se compose le DTU 43.5 ?

Un DTU se décompose en général en 3 parties : le cahier des clauses techniques (CCT), le guide de choix des matériaux (CGM), et un cahier des clauses spéciales (CCS).

CCT

Il spécifie les conditions à respecter dans le choix des matériaux et leurs conditions de mise en œuvre.

CGM

Il définit les caractéristiques des matériaux et produits à employer.

CCS

Il contient les clauses administratives générales du contrat dont les critères d’organisation du chantier, les tests, mesures et modalités de réception.

Champs d'application du DTU 43.5

Le DTU 43.5 « Réfection des étanchéités des toitures-terrasses ou inclinées » a donné lieu à l’établissement de la norme française NF P 84-208-1 de novembre 2002 qui doit s’appliquer à toute opération de réfection ou de reprise d’étanchéité en toiture. Quel que soit l’élément porteur de la toiture, la réfection de son étanchéité conformément au DTU 43.5 comprend :

  • une étude de l’ouvrage d’étanchéité existant (pente, planéité, isolation existante, etc.) avec notamment le distinguo entre isolation classique ou isolation inversée ;
  • les travaux préparatoires à effectuer et notamment la mise en place de protections, les préparations des entrées d’eau pluviale et des traversées de toiture (aérations, cheminées, ventilations…) ;
  • la mise en œuvre des ouvrages d’étanchéité dont la membrane pare-vapeur, les isolants thermiques et phoniques, le revêtement d'étanchéité proprement dit et ses protections (chéneaux, rives, etc.).

Bon à savoir : la notion de « toiture chaude » et « toiture froide » n’a été introduite qu’en 2008 par le DTU 43.4 Toitures à éléments porteurs en bois massif ou en dérivés de bois, qui concerne bien évidemment les constructions de toiture avec étanchéité et non les réfections d’étanchéité de toitures existantes. La toiture chaude voit son isolant disposé en face extérieure avec une membrane frein-vapeur interposée, alors que l’isolant est placé sous la toiture pour une toiture froide.

DTU 43.5 : quelques précisions

Si le DTU 43.5 devrait être appliqué lors de toute rénovation ou réfection d’une étanchéité de toiture existante, il est important de toujours se référer en plus au DTU ayant servi à la conception initiale de la toiture (structure), du type d’étanchéité réalisé à l’époque, ainsi que des normes relatives à l’isolation thermique liées à la performance énergétique à atteindre en fonction de la réglementation thermique en vigueur.

Pour mémoire, le DTU à prendre en considération dépend de la structure de la toiture et de sa couverture.

  • Pour les ouvrages maçonnés : DTU 20.12 Maçonnerie des toitures destinées à recevoir un revêtement d’étanchéité et DTU 43.1 Étanchéité des toitures-terrasses et toitures inclinées avec éléments porteurs en maçonnerie en climat de plaine, DTU 43.3: Mise en œuvre des toitures en tôles d’acier nervurées avec revêtement d’étanchéité.
  • Pour les structures en bois (charpentes traditionnelles) : la NF DTU 43.4 Toitures en éléments porteurs en bois et panneaux dérivés du bois avec revêtements d’étanchéité.

Bon à savoir : avant d’envisager une réfection de l’étanchéité d’une toiture isolée, il est utile de consulter le guide des recommandations professionnelles de la CSFE (Chambre syndicale française de l’étanchéité) pour la conception de l’isolation thermique des toitures-terrasses et toitures inclinées avec étanchéité.

Faut-il obligatoirement respecter le DTU 43.4 ?

Si l’application d’un DTU, et notamment du DTU 43.5, n’est ni une obligation ni une réglementation, sa prise en compte fiabilise les travaux et facilite les descriptifs des marchés passés entre propriétaire et constructeur ou maître d’ouvrage et maître d’œuvre. Si un DTU, et notamment le CCS qu’il contient, ne relève que du simple accord contractuel entre le donneur d’ordre de travaux et l’exécutant, il reste qu’il agit comme une sorte de garantie de qualité, aussi bien dans la réalisation de l’étanchéité que dans le maintien (à minima) des performances notamment en termes d’isolation thermique et phonique.

Dans le cadre des assurances obligatoires des ouvrages de bâtiment, un assureur évalue les risques et indemnise en fonction de la garantie que les règles de l’art ont été appliquées tout au long de la réalisation de la rénovation d’étanchéité de toiture. Or, c’est dans le DTU que sont décrites les règles et bonnes pratiques que tout professionnel doit appliquer et que tout autoconstructeur devrait lui aussi respecter sous peine de ne pas être indemnisé à la valeur attendue.

Important : le non-respect du DTU 43.5 va au-delà du simple défaut d’étanchéité de la toiture, puisqu’en plus du risque d’infiltration d’eaux pluviales et nivales, il y a risque de condensation non maîtrisée. Un phénomène de condensation peut entraîner une perte d'efficacité des isolants, donc une baisse de la performance énergétique), mais aussi d’humidification des bois et des éléments porteurs entraînant pourrissement voire ruine de la structure (mérule, parasites du bois et de la construction).

Prix du DTU 43.4

Comme toute norme NF, la NF DTU 43.5 peut s’acheter sur la boutique en ligne de l’AFNOR ou auprès du CSTB pour un peu moins de 85 €. Il est important de prendre en considération les normes et indications du DTU avant tout projet de rénovation d’étanchéité de toiture, ne serait-ce que pour définir les clauses normatives dans un devis.

Le prix des techniques de pose des matériaux et produits d’étanchéité répondant aux impératifs de la norme NF DTU 43.5 n’est pas plus élevé que d’autres non validées, mais c’est la mise en place des protections avant, pendant et après chantier qui peut majorer le coût de travaux de rénovation d’étanchéité de toiture.

Ces pros peuvent vous aider